Signaler

Que faire quand il apparaît des champignons ?

Posez votre question Gérard x - Dernière réponse le 10 nov. 2013 à 11:24
J'au vu pousser cette année à coté d'un massif de trois bouleaux dans mon jardin des champignons jaunes, par ailleurs pas loin sur la pelouse d'autres champignons du même type sont apparus au dessus d'une vieille souche enfouie Que faire? détruire les bouleaux (ils ont quinze metres chacun)? traiter mais comment ? y a t il un risque de contagion avec d'autrs espèces d'arbres ? j'ai lu sur le site de Mr Bricolage que pour le pourridié de l'acacia on pouvait arroser avec du formol dilué à 2%. Qui a eu une telle experience ? J'ai le sentiment que cette maladie est grave et suis catastrophé Qu en pensez vous ? Gérard.
Afficher la suite 
Utile
+10
moins plus
comme vous le dite dans votre message le diagnostic est grave et attention à la contamination, a ma connaissance il n'y a aucun traitement efficasse. ce qui est recommandé couper les sujets infectés, arracher le maximun de racines, bruler le tout, ne pas replanter dans la surface avant 3 ans. si le terrain est humide réguliérement le drainer pour que les racines ne pourissent pas. précaussion à prendre au moment de la plantation les racines ne doivent pas etre enterrées en profondeur
Ajouter un commentaire
Utile
+5
moins plus
J'ai trouvé sur un site officiel une liste d'arbres et arbustes résistant au pourridié et le buis en fait partie ! Si cela peut vous rassurer...Bonne chance!
Ajouter un commentaire
Utile
+3
moins plus
Je me suis laissé dire que ces champignons attaquaient les arbres affaiblis ou blessés. Il y en a aussi dans les forêts et elles ne disparaissent pas. Pourtant, en général, les spores des champignons sont coriaces. Essayez donc de replanter des arbres en faisant attention de ne pas trop blesser leurs racines (peut être en les prenant en conteneurs, ou bien dans un grand trou avec un apport de terre saine si le plant a des racines nues. J'adore le frène mais c'est un arbre qui élimine ses concurrents !
Ajouter un commentaire
Utile
+3
moins plus
Je suis, moi aussi, à la recherche d'une solution, pour éviter que tous les arbres de mon jardin ne disparaissent les uns après les autres à cause du pourridié. Cela a commencé il y a 2 ans, par la mort d'un énorme et superbe saule qui occupait presque tout le jardin et au pied duquel avait été construite une terrasse. Nous n'avons pas essayé d'arrracher la souche et les racines, d'abord parce qu'elles sont trop énormes et se répandent dans tout le jardin, ensuite parce qu'aucun des spécialistes consultés à l'époque n'a découvert la cause du problème, pas même lorsque, après l'abattage, l'arbre mort dégageait une odeur de pourriture caractéristique. Nous avons compris seulement l'année dernière lorsque des touffes de champignons couleur miel se sont développés sur la souche et que nous avons recherché leur nom ("armillaria miella"). Aujourd'hui, c'est le cerisier qui est en train de mourir tandis qu'à proximité se développent les mêmes champignons. Nous nous inquiétons beaucoup pour tous les arbustes et arbres plantés recemment à proximité de la souche du saule ( nous voulions combler au plus vite le vide qu'il avait laissé, d'autant plus que nous ignorions la cause de sa mort ). Ce qui nous rassure c'est de savoir que le pourridié ne s'attaque qu'aux arbres maldes mais est-ce bien-sûr et n'y a-t-il vraiment aucune mesure de prévention à prendre? Merci de me conseiller.
Ajouter un commentaire
Utile
+3
moins plus
A mon tour je viens d'identifier l'armillaire au pied d'un magnifique chêne sur lequel j'ai sûrement commis l'erreur de faire pousser une clématite que j'arrosais assez régulièrement. Vous autres qui avez été confrontés au même problème, que me conseillez-vous ? J'ai 5 autre chênes à moins de 5 m et je voudrais leur éviter le pire ! Est-il encore possible de sauver cet arbre, je viens de découvrir les champignons il ya moins de 5 jours ? La chaleur, en séchant le pied en profondeur, pourrait-elle être efficace ? MERCI POUR VOS REPONSES
Ajouter un commentaire
Utile
+1
moins plus
J'au vu pousser cette année à coté (à côté, sur quoi? Les Armillaires (Armillaria mellea) ne poussent que sur bois, pas sur la terre par exemple). d'un massif de trois bouleaux dans mon jardin des champignons jaunes (peut être des Hypholomes en touffes (Hypholoma fasciculare), par ailleurs pas loin sur la pelouse d'autres champignons du même type sont apparus au dessus d'une vieille souche enfouie Que faire? détruire les bouleaux (ils ont quinze metres chacun) (de hauteur ? Des bouleaux ?) traiter mais comment ? (Pas de traitement possible, les champignons, quels qu'ils soient traduisent un mauvais état de l'arbre attaqué, foudre, maladie, vétusté...) y a t il un risque de contagion avec d'autrs espèces d'arbres ?(Aucun, tant que tes arbres sont sains) j'ai lu sur le site de Mr Bricolage que pour le pourridié de l'acacia on pouvait arroser avec du formol dilué à 2%. (On peut .... De là à en attendre grand chose....). Qui a eu une telle experience ? J'ai le sentiment que cette maladie est grave (les champignons ne transportent pas de maladies, ils jouent leur rôle, c'est à dire qu'il font disparaître ce qui est lignicole et mort ou mourant), personne n'y peut rien et c'est bien comme ça, la place sera nette dans quelques années, prête à recevoir d'autres plantations en bon état). et suis catastrophé Qu en pensez vous ? Gérard.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Je comprends bien le sentiment de André. J'avais moi-même un bouleau et un Magnolia Soulangeana voisins. Des champignons ont poussé sur le tronc du Magnolia il y a 3 ans. Je n'ai pas pris ceci au sérieux. Aujourd'hui, le bouleau a séché depuis 2 ans. Je l'ai fait abattre (mais il reste une souche..), et le magnolia va mal. Son tronc est noir à la base et l'écorce a disparu à plusieurs endroits. J'ai l'intention de le traiter ce printemps avec du cuivre sur le tronc et du formol en arrosage au sol (sera-ce utile?). Je répondrai à nouveau si jai du progrès.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Bonjour à tous je suis aussi infectée par l'armillaire couleur de miel. Enfin pas moi, 2 superbes frênes (oui j'aime bien les frênes) de mon jardin... ça a commencé il y a 2 ans (du moins les champignons sont visibles depuis lors mais l'infection est surement plus vieille) Résultat des courses: mes arbres sont morts et tous les autres qui étaient dans un rayon de 15 mètres sont en train de faire de même. pourtant, les arbres ont été abattus, les racines arrachées au maximum et brûlées, les champigons arrachées et jetés au feu aussi... j'ai versé qques litres d'eau de javel pure dans le trou après avoir enlevé les souches comme un pépiniériste me l'avait suggéré... rien n'y fait. Le champignon continue sa progression et attaque tout ce qu'il touche... bref, mon jardin est dépeuplé, mon gazon ne pousse plus là où on a javélisé et ça se rapproche de chez mon voisin! à part déménager, quelqu'un aurait une idée s.v.p.? Merci.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
je crois que j'ai fait pire! étant amateur-débutant de champignons je ramassais pas mal d'espèces pour les identifier, puis les jetais parfois dans le fond de mon jardin ensuite (j'ai racheté il y a 12 ans un presbytère attenant à un grand et (très)vieux verger) sans me douter que j'y introduisais sans doute moi-même l'"infestation"qui a suivi! depuis 3-4 ans je vois apparaître des armillaires dans ma pelouse, au pied de quelques fruitiers anciens (3 énormes poiriers, des groseilliers...) un horticulteur m'a dit que vu leur âge et le manque d'entretien antérieur, leur état attire probablement les infections, et qu'ils sont sans doute "en fin de vie" de toutes façons, les fruitiers n'étant pas éternels. mais je m'inquiète beaucoup moi aussi pour le reste des plantations existantes dont des haies de buis très anciennes disposées en double croix...etc; j'ai interrogé en vain un universitaire spécialiste en mycologie, et attends impatiemment de rencontrer LE remède ou LA méthode qui me permettra d'éviter le désastre. il doit bien exister un anti-fongique adapté? même si je m'efforce de respecter les méthodes de culture bio, je ne ferais pas l'impasse sur une méthode plus "agressive"...dans ce cas-ci, vu la gravité et l'urgence!
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Claude, Pourriez-vous nous dire où vous avez trouvé cette liste ? De mon côté, j'ai trouvé ce document: http://ressources.ciheam.org/om/pdf/a05/CI000569.pdf qui explique bien l'origine du problème et le mode de contamination (en gros, quand une racine de l'arbre sain touche un morceau de racine décomposée resté dans le sol) et indique une bonne résistance de Prunus Cerasifera. D'après ce que j'ai compris, les traitements chimiques seraient illusoires, la seule chose à faire serait d'éviter à tout prix que des racines saines ne reviennent dans la terre contaminée, et ce pendant au moins 10 ans. En clair, j'ai donc bien l'impression que les solutions à Armillaria Mellea dans nos jardins se limite à ceci: - Changer la terre (!) ou - Arracher les souches, nettoyer la terre en enlevant toutes les racines et morceaux de racines, semer du gazon et attendre 10 ans avant de replanter. ou - Nettoyer le sol au mieux et planter des arbustes résistants. Désolé pour ceux qui ont ce problème dans leur jardin, j'en fais hélas partie. Je vais essayer la solution numéro 3 et je vous dirai dans 10 ans le résultat ! ;-) Christophe
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
merci beaucoup pour ces info...tant mieux pour le buis! mais il se fait que 2 des arbres atteints dans mon verger sont des pruniers myrobolan, qui bien que TRèS fructifères (trop, vu la faible qualité gustative de ces prunes) étaient "malades" (de + en + de branches mortes) depuis des années, et j'avais l'intention de les abattre. J'ai aussi constaté ce w.e. que 2 des 3 jeunes fruitiers à noyau replantés depuis 2 ans sont en mauvais état et que diverses autres souches d'arbres coupés se sont depuis mon mail, couvertes de "bouquets" d'armillaires ; tout cela étant, j'ai pris la décision de stopper les plantations d'arbres dans ce terrain, d'en faire autre chose (bois de chauffage, pelouse, potager, fleurs annuelles?) et d'essayer de reconstituer un nouveau verger en replantant de nouveaux fruitiers dans un autre terrain, plus petit mais apparemment sain et un peu écarté du terrain infecté (+/-50m...de l'autre côté de la route et de la maison)...bien que j'aie déjà lu que l'armillaire a été répertorié récemment comme le plus vieux et le plus étendu des organismes vivants connus(plusieurs KM2!!!)...HELP!!! n'y a t'il pas un seul fongicide qui serait efficace sur ce truc cauchemardesque?
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
J'ai trouvé la liste des arbres résistants au pourridié sur un site du ministère de l'agriculture à l'adresse suivante: http://www.srpv-centre.com/ulf/SRPVcentre/avertissements/orn01-12int.pdf Bon courage!
RIRI- 21 juil. 2012 à 09:42
Depuis quatre ans j'ai un chêne qui est infecté par des champignons qui semblent bien correspondre à l'armillaria miella. Je l'ai traité par des cataplasmes d'argile. Jusqu'à l'an dernier deux fois en été suffisaient mais cet année les champignons sont revenus (ce printemps comme toujours à la même période) mais ils sont plus nombreux et j'en suis au troisième traitement, toujours à l'argile. Je suis vraiment désolée car ce chêne à bien 500 ans et est à moins de 20 mètres de deux autres identiques mais pour l'instant sans problème. Celui qui est malade a aussi quelques infections d'encre à la base du tronc. Tous ces problèmes ne seraient ils pas provoqués par des capricornes car parfois j'en vois autour de ce chêne.
Si quelqu'un à une solution, je le remercie par avance.
Bien cordialement
Répondre
NRico- 11 nov. 2012 à 04:19
Les capricornes n'y sont pour rien, ils viennent car l'arbre est malade.
Répondre
zak- 17 févr. 2013 à 21:27
Bonjour, depuis quelques temps j'ai remarqué qu'il y'a des champignions qui poussent sur les trons de mes arbres fruitiers,pouvez-vous me dire si c'est inquetant ou c'est normal?vos conseils sont trés utiles.merci
Répondre
Pierre- 1 nov. 2013 à 23:16
Bonsoir, sur un vieux manuel trouvé sur le net les jardiniers de l'époque avaient semble-t-il trouvés la solution à nos problèmes. Le remède simple et élémentaire, nourrir l'arbre en apportant les éléments nécessaires à la terre. D'après eux, lorsque l'arbre subit des attaques c'est qu'il a faim chose fort simple à comprendre mais qui ne nous traverse pas toujours l'esprit. Alors contre toute attente commençons par couper les vieilles branches, traitons les bobos, laissons l'herbe coupée se dégrader lentement sur le sol et prévoyons les bonnes rations en fonction de nos arbres. J'ai un noyer qui à plus de 150ans en plein milieu de mon terrain aux symptômes variés: dessèchement des branches hautes, deuxième attaque de champignon sur deux branches en deux ans, présence de taupes (guerre déclarée). Au printemps et à la fin de l'été j'ai commencé par supprimer les vieilles branches et vaporisé en prévention un anti fongicide. Arrosage copieux l'été depuis deux ans et une récolte de noix qui semble repartir à la hausse cette année comme l'apparition de nouvelles branches donc....
Répondre
littera- 10 nov. 2013 à 11:24
les armillaires couleur de miel sont comestibles...au moins tout n'est pas perdu!
Répondre
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !