Préférez-vous la campagne ou êtes-vous « Un enfant de la pollution » ?

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Salut à tous, Préférez-vous la campagne ou êtes-vous « Un enfant de la pollution » ? A+

3 réponses


On devine que vous ne connaissez pas la campagne dont vous parlez en lui attribuant, à tort, des vertus anti-polluantes. Demandez-vous pourquoi la bio-diversité est plus importante dans les villes qu'à la campagne.

Ah bon la campagne n'est pas polluée?savez vous que le miel le meilleur es celui de Paris et des grandes villes car les abeilles peuvent butiner des fleurs sans pestiicides ni insecticides.Ou sont déversées les milliers de tonnes de produits toxiques sinon sur les champs de nos campagnes.

Bonjour, D'accord avec vous Jean claude DESPOUYS,et Michel BOISJOLY. J' habite à la campagne,entouré de champs de mäis et de pâturagesJe pense être un enfant de la pollution.Ca fait belle lurette que je n'ai pas vu trainer une abeille dans le coin,alors qu'il y a des ruches au Palais Bourbon et que les butineuses se sont invitées sur la plus belle avenue du monde.300 ruches déclarées à Paris.Je n'envisage même pas de faire du jardinage à cause des pesticides déversées aux alentours de ma propriété.En général l'eau des fontaines et des puits est imbuvable, à cause des nitrates.A la campagne la pollution ne se voit pas,mais elle existe bien, et y vivre ne met pas à l'abri de maladies dûes à cette pollution par les sols.Il n'y a qu'à voir le nombre d'agriculteurs victime de cancers souvent causés par l'inhalation de pesticides et reconnus comme maladie professionnelle,finissant souvent par le décès.