Faire un potager en partant de presque rien. Des conseils ?

Résolu
Utilisateur anonyme - 20 févr. 2010 à 11:45
 Utilisateur anonyme - 17 avril 2010 à 10:42
l'an dernier j'ai planté un tas de truc en terre, premiere fois, et malgré les arrosages le resultat etait calamiteux alors que c'etait semble t'il une année exceptionnelle pour les culture et tomates en particulier, alors que dois je faire

3 réponses

Utilisateur anonyme
8 mars 2010 à 21:03
il faut d'abord bécher , travailler la terre finement mais pas trop et selon les régions semer, voir en premiers radis, salades, puis après planter les pommes de terre , les tomates , puis semer les carottes et poireaux . les choses les plus principales. ensuite regardez sur les sachets , cela explique beaucoup et le conseil des amies et amis de copains d'avant est utile. vous pouvez apporter du sable , du terreau ou tous autres pour rendre la terre " bonne" après qq années , vous y arriverez . mais il faut de la patience et se dire que le jardin doit être un plaisir et non une obligation . au plaisir .
2
Utilisateur anonyme
23 févr. 2010 à 12:10
Ameublir la terre y apporter compost et fumier (de cheval uniquemnt avant l'hiver pour les autres l'ont peu encore). Si vous souhaitez autre chose ...
1
Utilisateur anonyme
17 avril 2010 à 10:42
Avant tout semis, commencez par concevoir les grandes lignes du potager, à savoir la zone des légumes-racines, celle des légumes-feuilles, enfin les légumes-fruits. À cela, ajouter pour finir une zone jachère. Tout cela tournera d’un cran chaque année. Voilà donc la rotation des cultures assurée sans aucun souci.
Ce découpage vous permettra de raisonner ensuite plus facilement sur les amendements et les corrections du sol à apporter en fonction des déficits minéraux induits par le type de culture. à vous donc de corriger, selon la planche et en vue des prochaines cultures, en N-P-K. Grosso modo : N (azote) = culture à feuilles, P (acide phosphorique) = fruits, K (potasse) = légumes racines. En résumé, on corrige le déficit passé et de manière prévisionnelle on amende en fonction de la culture envisagée. De ce fait, la rotation annuelle est facilitée. Il reste cependant à pondérer les différentes surfaces attribuées en fonction de vos besoins.
Enfin, si vous disposez d’un mur face au sud, prévoyer donc une cotière pour les primeurs (radis, salades, plants à mettre en place au 15 mai) . C’est un moyen simple de corriger la position sur la courbure terrestre et de rattraper ainsi un peu de chaleur en s’approchant artificiellement de l’équateur (moins d’inclinaison, donc plus d’énergie au mètre carré). Le potager est en soi une véritable usine de production qui vous alimente toute l’année. Pour cela Il faut alors compter une surface de 100 carrés par personne. Un véritable métier !
0