THUYAS

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 25 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 novembre 2015
- - Dernière réponse :  le lion - 29 nov. 2015 à 20:02
Bonjour,

J'ai quatre thuyas que j'ai plantés en 1995 de mon côté du grillage à équidistance de ce dernier que ceux de mon voisin. Je les ai planté pour masquer la vue depuis la rue qui passe au bout du jardin (entre 45 et 50 mètres de long) à peu près au milieu de celui-ci. Sa haie de thuyas sur toute la longueur culmine à trois mètres passés et derrière un mur d'un mètre quatre-vingt sur quatre mètres de long avant le grillage qui, dit-il n'appartient qu'à moi (ce n'est pas moi qui l'ai fait poser).
Mes arbres étaient sains et bien fournis, mais il n'y en avait que trois en lisière. Il a coupé toutes les têtes, donc celle du quatrième aussi en retrait. Le haut au printemps, puis a scié les troncs avec son jardinier il y a un mois, si bien que ce qui reste est moins haut que sa haie. Ce qui fait une cuvette au centre des thuyas et seules l'extrémité des tiges est verte. Toute la cuvette est complètement noire. Je me dis qu'il a dû mettre du débroussaillant dessus car ils étaient très verts. L'impression générale est qu'ils sont complètement saccagés, je ne vois pas comment ils pourraient reverdir. J'imagine qu'il n'y aura plus qu'à les abattre.
Sa haie culmine à plus de trois mètres et elle est épaisse. Elle mange tout l'espace ert la largeur de mon jardin est comme rétrécie Comme si j'étais enfermée dehors..
Que puis-je faire ?
Il avait mon autorisation pour couper toutes les mauvaises pousses qui l'encombraient, des pousses sauvages, région humide, il pousse facilement de l'aulne, car, problèmes physiques, je ne peux pas tailler de l'écorce comme ça. Mais je n'ai jamais pensé qu'il sacrifierait des arbres plantés et sains ! J'ai besoin de mes arbres pour masquer la rue au bout. En plus, il écarte ses thuyas pour regarder par ici. Je suis propriétaire comme lui et c'était juste une autorisation orale, aucun papier de fait.
Ai-je le droit de dénoncer cela ? Comment faire ? C'est un abus de pouvoir, or, il est adjoint au maire, me dit que lui, il connaît tous les gendarmes. Ai-je un recours contre ce monsieur ?

Merci de vos réponses !
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
il a pas plus drois que tous pas qui est adjoint au maire qui a drois des faire ce qui veux il a des regle pour tous des distance a respecte des hauteur a respecte et ce qui conserne les gendarmes il on pas plus le droit d etre de son cote tous vous que lui vous avais des drois et le respect de l un a l autre meme si la cloture et sur les limete la cloture vous apartien a vous deux sinon il faut vous recule la cloture chacun de voutre cote de 50cm afin d avoir un passage entre les deux propriete ou de deplace votre haie de thuyat de 50 CM ET DE RESPECTE une hauteur de 2 m et lui devra en faire de meme en aucun ka il a le drois de coupe votre haie oui d y mettre du produit sinon sais du vendalisme
Plusieurs points sont à considérer :
1 - Si vos thuyas sont sains, ainsi que vous le dites, ils ne sont pas fichus par une coupe, même sévère. Le thuya refait des pousses, même sur du vieux bois, dès qu'il a assez de lumière et d'air. Généralement, il suffit de deux années au maximum pour que de nouvelles pousses aient regarni les parties coupées. C'est d'ailleurs trop souvent ignoré car on l'assimile aux résineux, type pins, lesquels ne repoussent pas. Les parties "noires" ne sont donc pas l'effet d'un désherbant, mais de ce qu'elles étaient auparavant à l'abri de la lumière.
2 - Une réglementation générale s'applique aux plantations. Elles doivent être distantes d'au moins 50 cm de la limite séparative. Distance mesurée à l'axe du tronc. Ensuite, dans la bande allant jusqu'à 2 m d'éloignement de la limite, leur hauteur ne peut dépasser 2 m. Puis la hauteur est libre, sous réserve, bien entendu des droits des voisins : risque de chutes de branches ou de la plante entière, gêne à cause du masquage du soleil, surplomb du terrain voisin, etc.
Bien entendu, cette règle entraine qu'aucun végétal en provenance de votre voisin ne doit empiéter sur votre propriété, quelle que soit sa hauteur.
Cette règle est nationale. Elle peut être modifiée par le Conseil Départemental, voire la Mairie, mais toujours de façon restrictive, comme une diminution de la hauteur permise. Donc, on ne peut prétendre faire moins. Le fait de connaitre le maire ou les gendarmes n'apporte aucun droit. Cette attitude s'apparente à du harcèlement ou de la pression psychologique en vue d'un abus de faiblesse. C'est répréhensible !
3 - L'accord verbal passé avec votre voisin est tout à fait valable, tant que son esprit est respecté. S'il est violé par l'un, il devient caduque de fait et l'autre partie n'est plus astreinte à l'appliquer. En cas de litige, c'est la loi qui s'impose, sans alternative.

Vous êtes dans un cas typique de problème de voisinage. Essayez de convaincre votre voisin de respecter votre accord. Sans succès, mettez-le en demeure, par lettre recommandée" avec AR, de respecter la loi. Ensuite, il faudra recourir au conciliateur de la République (ou départemental), voire au Tribunal.

Si votre principal but est de vous préserver des regards voisins indiscrets, vous pouvez aussi envisager de remplacer votre haie de thuyas par une séparation occultante : panneaux de bois ou composites, mur... avec quelques plantes basses au pied pour conserver la verdure.

Bon courage.
Si il est capable de couper des thuya qui gene il sera capable de recommençais seul moyen sais de faire une balustrade pour tous cache qui ne dois pas accede plus de deux metre comme un mur et comme sais une limite mitoyennete faut faire mure retre chez vous
Commenter la réponse de le lion