Comment protéger mon arbre à perruches ?

Signaler
-
 ANNIE -
je viens de faire l'acquisition d'un arbre à perruches, comment dois je le protéger contre le gel

7 réponses


c'est un arbuste sauvage qui ne se protège pas!

Bonjour Catherine , ton arbre à perruches ne se protège pas toutefois s'il est en pot je te conseillerais vivement de le mettre à l'abri du gel , amicalement


je suppose qu'il s'agit de l'asclepia, pas fragile du tout en pleine terre, mais qui drageonne fortement. Ses fleurs embaument en juin et attirent les abeilles, les fruits (perruches) apparaissent en août. Par prudence il est prudent de lui trouver un coin isolé, de crainte de le voir envahir les autres plantes; il peut ressortir à plus d'un mètre du pied mère. Mais quel plaisir!

Bonjour Catherine, si l'acquisition et la plantation est toute récente, celà ne coûte rien de protèger au moins la souche pour son premier hiver, paille, feuilles sèches, tourbe ou terreau en bonne épaisseur....si il ne repart pas au prochain printemps vous aurez au moins la conscience d'avoir fait ce qu'il faut. cordialement. Michel.

Si il est utile & intelligent de protéger le pied, du froid la premiére année tout dépend avec quoi!:- certainement pas avec du terreau ou de la tourbe adjuvant de sol qui ont l'inconvénient de se gorger d'eau à la moindre averse et si il géle là dessus c'est encore pire que de ne rien mettre! l'eau est le meilleur vecteur du gel! On protége du gel qu'avec des eléments naturels ou pas mais qui contiennent de l'air entre! la paille fraiche ou des feuilles mortes mais charnues ok.c'est l'épaisseur de l'ensemble qui fera isolant thermique. Surtout pas de matiéres absorbantes.

OK Claude, je conçois que la paille est de loin le meilleur isolant et c'est celui que j'utilise régulièrement mais il m'est arrivé d'en manquer, pas toujours facile à trouver en ville, j'ai donc utilise les 2 matières qui prêtent à contestation, tourbe ou terreau en monticule d'une vingtaine de cm sur les souches de mes arums notamment, sans dégats constatés, l'épaisseur crée l'isolation. Quand au feuilles,d'accord pour ne pas utiliser des feuilles pourrissant à la vitesse grand V, l'idéal restant la feuille de chêne. Merci de ta réaction constructive. Michel
l'arbre à perruche ne se protège pas l'hiver. Il disparait complètement et réaparaît au printemps .