Achat d'un chiot

Prettyflower24
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 14 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 novembre 2013
- 14 nov. 2013 à 23:37
 prettyflower24 - 15 nov. 2013 à 19:23
Bonjour,

J'ai en projet d'acheter un chiot. C'est un croisé pinscher et chihuahua. Le vendeur est un particulier. Le chiot est vendu non vacciné ni tatoué.
Cela est-il légal ? Dois-je exiger cela avant la vente ?
De plus, il n'est pas possible de voir les parents du chiot en photo. Arnaque ?
J'ai vraiment eu un gros coup de coeur sur le chiot mais je ne veux pas foncer tête baissé.

Merci à l'avance de vos réponses et merci de faire partager vos conseils pour l'achat d'un chiot.

6 réponses

Marin2281
Messages postés
1804
Date d'inscription
mercredi 20 juillet 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 mai 2022
1 251
15 nov. 2013 à 06:59
Il y a une obligation légale d'identification pour le vendeur (même à titre gratuit) avant toute cession de chien.
A votre place, je m'adresserais à un éleveur digne de ce nom et ayant pignon sur rue où à la SPA pour acquérir un chien.
Il y a un nombre incroyable d'arnaques par des soi-disant particuliers qui en font un véritable trafic.
Allez sur le site de SCC (Société centrale Canine) pour recueillir des informations dignes de ce nom)
Bon courage
1
Prettyflower24
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 14 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 novembre 2013

15 nov. 2013 à 10:31
Merci de votre réponse. J'ai pu remarqué que les prix d'un éleveur était vraiment plus élevé qu'un particulier aussi... Garantie de qualité certainement.

Avez-vous des conseils à me donner pour accueillir mon chien ?
0
Marin2281
Messages postés
1804
Date d'inscription
mercredi 20 juillet 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 mai 2022
1 251
15 nov. 2013 à 13:06
En ce qui concerne le prix des chiens chez un éleveur, ceci est du aux charges liées à l'élevage et aux soins apportés aux chiots avant la vente. (identification, vaccins, vermifuge etc..)
Un chiot de race en provenance d'un élevage doit être inscrit au LOF (avec père et mère identifiés et confirmés). Mais comme partout, la qualité des éleveurs est aussi très variable.

Pour l'accueil du chien quelques indications ci dessous (mais il y a de quoi écrire des livres !!).
Si vous souhaitez des précisions sur des points particuliers ce sera avec plaisir.

Comment donner à manger à un chien ? Pas de recette unique
Quel moment idéal ?
1er jour d'adoption : ne pas donner à manger tout de suite au chien dès l'arrivée dans la
maison. Laisser le chien prendre connaissance des lieux avant de lui proposer un repas.
Par exemple, si le chien est arrivé le matin, lui proposer un repas vers 17h, et faire une
dernière sortie vers 22h.
L'heure du repas est fonction de l'emploi du temps des maîtres : ne pas être dogmatique.
Heure plutôt fixe pour un chien craintif et timide afin de le sécuriser et créer un rituel
agréable.
Possibilité d'heure variable si le chien semble très à l'aise partout et en toute situation.
Libre service pour un chien peu gourmand. Attention à la surconsommation et au surpoids
chez l'animal stérilisé.
Temps limité non obligatoire : peut favoriser une prise alimentaire franche et régulière
chez un chien présentant un appétit variable.
Plusieurs repas par jour si le chien est de grande race et/ou mange très vite pour éviter
les gros volumes ingérés très vite.
Un seul repas par jour si le chien est de petite taille et a une activité soutenue toute la
journée en extérieur (ex : journée de chasse). Le moment du repas correspond alors à un
moment de retour au calme et de repos.
Quel lieu idéal ?
1er jour d'adoption : laisser l'exploration s'organiser partout, sans limitation. Mais instaurer
un lieu calme pour manger.
Quand le chien est bien habitué à sa nouvelle maison, choisir un lieu en fonction du
tempérament du chien :
* Calme et à l'écart des bruits si le chien est peureux et quitte la gamelle au moindre
mouvement à proximité ;
* Dans les lieux de passage et de mouvements ou de jeux si le chien est à l'aise afin d'éviter
de construire une zone isolée et défendue.
A la romaine, repas sur ou à proximité du lieu de couchage. Cela peut constituer une
zone « positive », une zone particulièrement agréable, et inciter un chiot à adopter ce
lieu de couchage.
Le pipolino :
* Peut permettre au chien de s'activer à chercher sa nourriture dans un contexte ludique
qui déplace le lieu de repas ;
* Maintient tous les lieux comme source de récompense alimentaire, et maintient une
activité de prise orale orientée vers un objet autorisé. Diminue les destructions d'objets
interdits.
* Peut permettre qu'aucun lieu ne sera défendu ;
L'éducation du chien autour des repas
* Habituer le chien à pouvoir déplacer l'endroit du repas afin de maintenir une prise alimentaire
correcte sur des lieux de vacances, et éviter toute tentative de défense d'un lieu ;
Débarrasser la gamelle en fin de repas si le chien a tendance à défendre le lieu.
Quelle manière idéale ?
La bonne manière est celle qui associe l'humain à quelqu'un qui offre, qui donne plus,
et non à quelqu'un qui prive, qui isole, et qui retire.
La bonne manière est celle qui évite et prévient les agressions autour du repas.
Donner un ordre comme « assis » avant de poser la gamelle permet de transformer le
repas en récompense et de lui associer positivement l'humain qui le délivre.
S'approcher de la gamelle quand le chien mange pour y ajouter des friandises, l'habituer
à tolérer qu'on mette la main dedans, mais ne pas reprendre la gamelle.
Habituer le chiot au passage des humains, adulte et enfants, aux mouvements et bruits
des humains à côté de lui, quand il mange.
L'éducation du chien autour des repas (suite)
0
Prettyflower24
15 nov. 2013 à 14:29
Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Vous avez vous-même un chien ?
J'ai une dernière question concernant les aboiements. Comment empêcher un chien d'aboyer ? Quand il croise un autre chien ou chat par exemple, quand il entend la sonnette à la porte ?
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Marin2281
Messages postés
1804
Date d'inscription
mercredi 20 juillet 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 mai 2022
1 251
15 nov. 2013 à 17:48
Eh oui, j'ai 3 chiens, 2 Terre-Neuve et 1 coton de Tuléar qui vivent avec nous dans la maison.
Pour les aboiements, il s'agit surtout de socialisation, d'habituation et d'éducation. Il faut que le chiot soit au contact du maximum de choses, se trouve dans un maximum de situations et s'habitue à un maximum de choses pour que çà devienne normal pour lui. Il faut banaliser tout ce qui est possible et ne jamais l'encourager à faire ce qui n'est pas souhaitable. Il ne faut pas non plus le rassurer (caresses, prise dans les bras) lorsqu'il ne se sent pas à l'aise. Toujours faire comme si c'était normal et ne pas lui montrer de signes alarmistes.
L'inscription dans un club d'éducation canine (voire école du chiot) peut aussi être profitable pour le maitre et pour le chien.
Les exercices peuvent parfois paraitre un peu rasoir, mais c'est le passage obligé pour avoir un chien bien éduqué qui a toutes les chances d'obéir dans des circonstance qui peuvent être critiques pour lui.
Bon courage
0
prettyflower24
15 nov. 2013 à 19:23
Merci, j'ai hâtep de pouvoir appliquer tout cela !

Très bonne soirée !
0