Connaissez vous bien le petit berger des pyrénées, dit labrit

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
j'ai adoré le mien qui s'appelait FIDELE- en avez vous?

3 réponses


Non perso je n'ai pas de Troupeau à gardé ;-) et puis en ce qui me concerne Chez le Chien la taille la couleur ou la race ne m'interresse pas. Je préfère de loin un corniaud bien dans sa tête qu'un Husky ou un Berger allemand atteinnd par une tare génétique ou des problème de peau ou encore une Dysplasie. Qu'est ce qu'un Chien ? Un prédateur opportuniste et qui plus est un Carnivore et quand je vois commennt on les nourrie ça m'fais mal au ventre. Combien d'entre vous nourrisse leur Chien à la viande ? dans les croquettes il n'y a pas de viande pas de protéines "avec les acide aminées" il y a que colorant maïs, ou encore suucre de béttrave. Est ce qu'un loup ce nourrie de croquetttes ?

je connais tres bien le labrit c un chien tres protecteur et envieu il lui faut une education tres pronnonce attention ne pas eleve la voix ni le taper le chien vois en vous une faiblesse et prend l avantage sur vous le labrit et fourbe comme le berger de beauce et craint les inconnu de se cote vous ete sur d echaper au kidnaping c un bon gardien si vious vous sente en dange il donneras l alerte fie vous a vous et votre toutou e fairas de meme

bonjour, il y a 13 ans, un couple était partit dans les Pyrénnées durant leur vacances, là ils ont achetés un bébé labrit dans un élevage. En rentrant sur Paris, ils l'ont rapidement abandonné dans un refuge, car elle faisait trop pipî dans l'appartement !!! Evidemment elle avait à peine 3 mois ! Au même moment, je venais de perdre mon amour de caniche. Pour me remonter le moral, une amie m'a emmené dans un refuge. C'est là que j'ai croisé une boule de poils d'un peu plus de 3 mois qui se nommait Neige. C'était la petite Labrit. C'est elle qui m'a adopté, car je n'étais pas décidée à prendre un nouveau compagnon. Mais dans le refuge, elle me suivait partout, se couchait sur mes pieds... J'ai craqué ! Elle nous a apporté 13 ans de bonheur, c'était une louloute sans aucune méchancetée, heureuse quand elle allait faire de longues balades, mais aucune demande quand nous sortions pas, mais elle aimait restée la journée dans le jardin, surtout jusqu'au passage du facteur sur qui elle aimait aboyé, puis elle rentrait. Elle était un peu grande pour une labrit, je n'ai jamais su si il avait un croisement. En tout cas c'était vraiment un chien facile à vivre. Elle nous a quitté ce mois d'avril d'un cancer de la rate, qui après opération c'est rapidement propagé. Celà aura été la plus grande souffrance de ma fille qui avait grandit avec . Quand à moi, depuis son départ, afin d'atténuer ma souffrance, je me suis lançée à corps perdu dans le sauvetage des toutous de refuge. Aujourd'hui, j'en ai adopté 2 : 1 cocker américain de 12 ans et une croisée setter de 7 ans.