Mon bonzaï faux poivrier va mal..

Résolu
Sarah - 3 juil. 2017 à 19:50
 Sarah - 4 juil. 2017 à 15:12

Bonjour,

Depuis quelques temps, mon faux poivrier va très mal...

Il perd ses feuilles et il ne lui en reste quasiment pas...

Je l'arrose dès que la terre est sèche à l'aide d'une bassine. 

Que dois-je faire pour qu'il aille mieux ? 

Merci d'avance. 

(Photo ci-joint)

A voir également:

4 réponses

Et j'ai gratter le tronc, il est bien vert!

2
imagine7 Messages postés 19278 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 27 septembre 2022 435
Modifié le 4 juil. 2017 à 15:12

S'il s'agissait de mon arbre, je me procurerai de l'Akadama (double cuisson), le plus rapidement possible.

Je l'enlèverai de son substrat actuel, je vérifierai l'état de toutes les racines. Je rince les racines. Je le rempoterai (après avoir taillé les branches mortes) dans ton pot (préalablement bien nettoyé, rincé à l'eau de javel diluée, rincé à nouveau et séché). Son nouveau substrat de qualité lui permettra une meilleure aération de ses racines.

Certaines jardineries peuvent en avoir, mais je n'ai jamais trouvé un Akadama de cette qualité-là. Je l'ai acheté chez les spécialistes en bonsaïs et il est quatre fois moins cher, qu'en jardinerie.

Mais, si tu as la chance d'avoir un "vrai" professionnel de bonsaïs, (un amoureux, un passionné de ces arbres) dans ta région, n'hésite pas à aller le voir, cela vaut le coup de se déplacer.

Oui, ton bonsaï devrait vivre dehors et tu le protèges en hiver dès qu'il y a des risques de gelées.

J'emmitoufle le mien, de voile d'hivernage et surtout je pose mon bonsaï sur une chaise afin qu'il ne soit pas situé sur un sol glacé. Je lui ai mis un épais feutre sous et autour du pot, afin que les racines ne gèlent pas. Il est resté au dehors, tout l'hiver. Et bien sûr, je l'ai surveillé chaque jour. Il a fait froid très longtemps, chez moi. Il vit paisiblement sur mon balcon, tout au long de l'année (c'est un mélèze).

Il faut savoir que les bonsaïs vendus dans le commerce, sont souvent de piètre qualité. Certains sont amputés de leurs racines et vivent sur leurs dernières réserves vitales.

0