Mon chat maigrit

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié le 10 déc. 2021 à 13:14
 mecquibossdansunlaboveto - 19 oct. 2021 à 15:44

Il y a deux jours j'ai du faire piquer ma minette et je suis inconsolable. Elle était très très maigre, je culpabilise car je me demande si je ne suis pas passée à coté d'une maladie, quelles sont les raisons de cet amaigrissement. Pourtant elle réclamait toujours à manger mais en même temps buvait beaucoup,et était très constipée, elle forçait énormément pour faire une crotte dure comme des cailloux.

A voir également:

26 réponses

Utilisateur anonyme
9 déc. 2010 à 15:28
j'ai eu le même problème avec Cléopatre une chatte adorable de 14 ans , j' ai du la faire piquer aussi, mais je savais qu'elle était malade.Elle avait de l'urée, elle buvait beaucoup maigrissait à vue d'oeil et souffrait . Il ne faut surtout pas culpabiliser car il vaut mieux les voir partir comme ça que de les voir souffrir.
bon courage à vous .
71
Sylviane17 Messages postés 3616 Date d'inscription lundi 7 janvier 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 4 mai 2024 1 375
15 juin 2013 à 11:55
Bonjour,
Il faudrait absolument voir un véto pour ton Berlioz. Tu as 14 ans mais tu as des parents. A 2ans si ton chat maigrit il y a une raison qu'on ne peut pas deviner, seul un spécialiste après auscultation pourra te dire ce qu'il a.
Bon courage
2
Sones97 Messages postés 3 Date d'inscription samedi 19 septembre 2015 Statut Membre Dernière intervention 24 septembre 2015 2
19 sept. 2015 à 22:42
Bonjour,
J'ai perdu il y a un mois mon merveilleux chat de 18 ans et je ne m'en console pas. Je culpabilise aussi.
Il était traité pour des problèmes de reins qui étaient bien maîtrisés, mais son pelage s'était dégradé depuis un an et demi... Réponse des deux vétérinaires qui l'ont vu : l'âge. Et cela peut être le cas. Mais pas toujours. Il mangeait beaucoup, voire plus qu'avant, buvait énormément, urinait beaucoup et recherchait la fraîcheur. C'est vrai, cela ressemble à des symptômes d'insuffisance rénale. Tous les six mois je l'emmenais faire des examens sanguins mais sa vétérinaire n'avait pas pensé à vérifier la T4 c'est à dire l'hyperthyroïdie. Or, tous les symptômes que je décris étaient ceux de cette maladie. Il a fallu qu'il aie une nouvelle crise d'épuisement (il ne s'alimentait plus, restait prostré), que ma vétérinaire soit en vacances et que je l'emmène en voir une autre pour qu'enfin nous comprenions l'évolution de son état. Mais il était trop tard. Moins d'une semaine après le début du traitement contre l'hyperthyroïdie, il s'éteignait chez nous. Entretemps l'état de son poil avait commencé à s'améliorer, mais d'autres dégâts irréversibles l'ont sans doute emporté.
Parfois il est bon de se poser des questions et de ne pas accepter la fatalité. C'est ce que je me reproche, je n'ai pas eu cette attitude. Si je l'avais eue, si j'avais donné à mon chat tout le temps qu'il fallait et si je ne m'étais pas reposée sur sa vétérinaire, qui est très bien mais personne n'est omniscient et elle ne vivait pas avec lui au quotidien... J'aurais peut-être prolongé le bonheur de partager sa vie. Je n'ai pas écouté mes craintes de passer à côté d'une maladie. Je n'ai pas fait toutes les démarches pour lever mes doutes. Et aujourd'hui je me sens amputée d'un être essentiel de ma vie.
Je précise que je n'osais pas aller consulter un autre vétérinaire parce que j'avais trop peur qu'il ne me pousse à envisager l'euthanasie. Pourquoi euthanasier un chat parce qu'il est âgé et malade lorsqu'il existe des moyens de le soigner? Comme pour les êtres humains, à mon avis, l'euthanasie n'a pas à être une solution de confort mais uniquement celle de l'extrême souffrance que l'on ne peut plus espérer soulager... Voilà ce que je pense au plus profond de moi et je l'ai appris grâce à mon chat. J'ai aussi découvert, mais trop tard, qu'il est possible, s'il est très malade ou très âgé, de l'aider à mieux vivre puis, le moment venu, à s'éteindre plus sereinement en lui injectant des antidouleurs. Un vétérinaire peut même nous apprendre à le faire. Et les vétérinaires qui préfèrent cette alternative existent. Chaque moment passé avec un être, humain ou animal, que l'on aime et qui nous aime est un cadeau, un bonheur partagé qu'il est normal de vouloir prolonger aussi longtemps que possible.
Si mon témoignage peut aider les heureux propriétaires d'un chat âgé qu'ils aiment à mieux gérer sa fin de vie, alors mon chat qui m'a tant apporté et pour qui je regrette tellement de ne pas avoir fait davantage, aura fait une fois de plus le bien autour de lui.
2